Comment définir un accident ?

Joël Biard
5,00 € each
2012 - Fascicule n°1 2012 - Tome CXII
205 - 232
Article
Accident, Buridan, Ontologie

Sous titre

Le double statut de l'accidentalité selon Buridan et ses conséquences sur la théorie de la définition

Résumé

Quelles sont les conséquences d’une double appréhension possible du statut de l’accident (selon la philosophie aristotélicienne et selon la foi) sur la théorie de la définition ? Pour Buridan, la définition philosophique de l’accident ne saurait être purement quiditative puisque l’accident suppose toujours une référence à son sujet. Cependant, certaines définitions, improprement quiditatives, ainsi que des définitions causales assignant des causes par soi aux accidents, leur confèrent une place dans la théorie de la connaissance, indispensable pour la science de la nature.

Extrait

Énuméré depuis Porphyre parmi les prédicables, l’accident combine inévitablement une dimension logique et une dimension métaphysique concernant les modes ou les sens de l’être. J’ai eu l’occasion de présenter ailleurs la logique du terme accidentel selon Jean Buridan. Et un aspect essentiel de l’ontologie de l’accident selon le maître picard, à savoir son indépendance à l’égard de la substance si l’on se place du point de vue de la théologie, a été étudié par Paul Bakker.