Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site

Les articles (15)

Voici les articles du fascicule n°1 du tome xcix de la Revue Thomiste (publiés en 1999).

Informations supplémentaires

  • Résumé

    Les thèmes du sacerdoce et de la médiation ont leur source principale dans la Somme de théologie, IIIa, questions 22 et 26. Thomas en a explicité le sens christologique en réutilisant des matériaux empruntés surtout à la tradition augustinienne. Bien que, selon le plan de la Somme qui les range dans les consequentia de l’union hypostatique, le Christ soit relié au Père par son sacerdoce et aux hommes par sa médiation, en réalité ces deux titres finissent par se confondre, au point que Thomas définit le sacerdoce par la médiation. Dérivant tout deux de l’union hypostatique, mais fondés sur l’humanité sainte du Christ, ils ont pour finalité l’oeuvre du salut. Le sacerdoce s’accomplit dans la Pâque du Christ à notre profit et au sien en tant que viator, tandis que sa médiation se réalise pleinement par la transformation de sa nature mortelle en bienheureuse immortalité. Ces deux attributs convergent vers l’expression du salut, à travers le vocabulaire de la satisfaction et de la charité obéissante.

  • Page de début 101
  • Page de fin 118
  • Catégorie Article
€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Informations supplémentaires

  • Résumé

    Il serait bien risqué de mettre en rapport immédiat avec les problèmes actuels de la théologie du sacerdoce les éléments de l’enseignement de saint Thomas qui paraissent leur correspondre. D’une part, les questions dont on débat depuis un demi-siècle dans un pays comme la France, qu’il s’agisse du sacerdoce commun des baptisés, du sacerdoce ministériel et plus encore de ce qui les spécifie et interdit de les dissocier, forment un ensemble dont il n’est pas simple de démêler les composantes et les enjeux. Il importe, par exemple, de se demander pourquoi l’enseignement du concile Vatican II sur le sacerdoce a avivé et même exacerbé les questions auxquelles il répondait de manière que l’on peut qualifier de prophétique.
    D’autre part, l’enseignement de saint Thomas n’est lui-même interprétable en fonction des problèmes de notre temps que si l’on tient compte de son caractère inachevé et de son champ de références et de problématiques.

  • Page de début 11
  • Page de fin 32
  • Catégorie Article
€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)
Page 2 sur 2