Imprimer cette page
mardi, 31 décembre 2002 13:00

Le contresens du mot theologia chez Bonaventure

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Faisant suite à l'étude du fr. H. Donneaud — « Le sens du mot theologia chez Bonaventure » (Revue thomiste, 102 [2002], p. 271-295) — appuyée sur une critique directe de l'ouvrage d'E. Falque (Saint Bonaventure et l'entrée de Dieu en théologie, Paris, 2000), l'auteur réagit ici à partir de la chose même : une lecture attentive du Breviloquium de Bonaventure interdit, selon lui, de penser le rapport de l'Écriture à la théologie comme « pure synonymie », au risque à l'inverse de commettre de nombreux contresens, tant du point de vue doctrinal que littéraire et méthodologique. C'est à une « autre » et « nouvelle » manière de concevoir la disputatio médiévale que l'auteur invite ici, plus proche en cela de la profonde querelle opposant aujourd'hui les anciens et les modernes (subalternation contre herméneutique).

  • Page de début: 615
  • Page de fin: 624
  • Catégorie: Etude
Lu 1052 fois
FALQUE Emmanuel

Emmanuel Falque , né en 1963 , est professeur agrégé de philosophie , licencié en théologie (Centres Sèvres , Paris) , docteur en philosophie (Paris IV-Sorbonne) et Maître de conférences à la faculté de philosophie de l ’ Institut catholique de Paris. Il a publié Le Passeur de Gethsémani (Cerf , 1999) , et Saint Bonaventure et l ’ entrée de Dieu en théologie (Vrin , 2000). Il est marié et père de quatre enfants.

Articles autour du même thème

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)