Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2002 - Tome CII > 2002 - Fascicule n°3 > Les articles > Providence, liberté et loi naturelle
mardi, 31 décembre 2002 13:00

Providence, liberté et loi naturelle

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Cette étude expose l'enseignement de saint Th omas d'Aquin sur l'intégration de la liberté humaine au gouvernement divin. Elle répond à deux objections courantes contre la théorie thomiste : celle-ci détruirait toute liberté humaine authentique, et rendrait Dieu complice du mal moral. Pour éviter cette dernière conséquence, J. Maritain a introduit l'idée d'une motion divine brisable. L'A. réfute longuement cette nouvelle théorie. L'enjeu de la question est considérable : exempter la liberté humaine de sa dépendance ontologique et morale vis-à-vis de l'action de la providence revient à rendre impensable la loi naturelle.

  • Page de début: 355
  • Page de fin: 406
  • Catégorie: Article
Lu 1350 fois
LONG Steven A.

Steven A. Long est professeur ordinaire de théologie à Ave Maria University en Floride, USA. Il a enseigné la philosophie et la théologie aussi bien en Amérique qu’en Europe. Il est membre correspondant de l’Académie pontificale de saint Thomas d’Aquin et auteur de trois livres : The Teleological Grammar of the Moral Act (qui a connu une deuxième édition) ; Natura Pura : On the Recovery of Nature in the Doctrine of Grace ; et Analogia Entis : On the Analogy of Being, Metaphysics, and the Act of Faith.

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.