Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2002 - Tome CII > 2002 - Fascicule n°1 > Les articles > Être ordonné à l’unique Église du Christ : l'ecclésialité des communautés non chrétiennes à partir des données oecuméniques
mardi, 31 décembre 2002 13:00

Être ordonné à l’unique Église du Christ : l'ecclésialité des communautés non chrétiennes à partir des données oecuméniques

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    À partir du vocabulaire magistériel le plus courant pour exprimer le rapport des non-catholiques et des non-chrétiens à l’Église une et unique du Christ — être ordonné à — , nous proposons une exégèse de l’enseignement de Vatican II. Cette interprétation sert ensuite à énoncer une voie théologique pour penser la situationdes religions non chrétiennes par rapport à l’Église, et par conséquent dans l’intention du salut universel de Dieu.

  • Extrait:

    Le concile Vatican II exprime à plusieurs reprises le rapport des chrétiens non catholiques et des non-chrétiens avec l'Église catholique, en usant du verbe ordinari ad. Ainsi, par exemple, la Constitution dogmatique sur l'Église affirme :

    À cette unité catholique du Peuple de Dieu […], tous les hommes sont appelés (vocantur), et à cette unité, sous diverses formes,  appartiennent ou sont ordonnés (variis modis pertinent vel ordinantur) les fidèles catholiques et ceux qui par ailleurs ont foi dans le Christ, et finalement l'universalité des hommes que la grâce de Dieu appelle au salut.

    Ce vocabulaire est régulièrement présent dans les actes conciliaires et dans les actes magistériels postérieurs au Concile, sous forme de citation du Concile ou non. Que signifie précisément ce vocabulaire ?

  • Page de début: 5
  • Page de fin: 42
  • Catégorie: Article
  • Sous-titre: L'ecclésialité des communautés non chrétiennes à partir des données oecuméniques
Lu 1144 fois
LA SOUJEOLE Benoît-Dominique (de)

Le fr. Benoît-Dominique de La  Soujeole, né en 1955, de  la  Province  dominicaine  de Toulouse,  est  professeur  de  théologie  dogmatique (Église et sacrements) à l’Université de Fribourg (Suisse). Son domaine d’enseignement et de recherche est la sacramentalité du salut. Il a publié notamment une Introduction au mystère de l’Église, Parole et Silence, 2006.

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.