Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2003 - Tome CIII > 2003 - Fascicule n°3 > Les articles > Idées humaines, idées divines : Ockham lecteur d’Augustin
mercredi, 31 décembre 2003 13:00

Idées humaines, idées divines : Ockham lecteur d’Augustin

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Cet article a pour but de montrer l'existence d'une théorie générale des idées d'inspiration augustinienne dans la première période de l'oeuvre de Guillaume d'Ockham. Cette théorie est assez générale pour expliquer à la fois l'idée humaine et l'idée divine. Les idées sont des exemplar, comme pour saint Augustin, mais Ockham les réduit à des objets de connaissance. Ainsi, les idées ne sont pas seulement les idées pratiques utilisées dans une création, mais sont toujours déjà des objets de connaissance. Pour l'homme comme pour Dieu, les idées assument donc un double rôle, dans la pensée spéculative et dans la pensée pratique. La véritable originalité de Guillaume est d’accepter qu'une chose puisse elle-même être une idée. Cette thèse est bien connue à propos des idées divines, mais Ockham semble aussi  l’appliquer à l'homme.

  • Page de début: 479
  • Page de fin: 494
  • Catégorie: Article
Lu 1471 fois
ROBERT Aurélien

Étudiant en doctorat , Aurélien Robert est ancien allocataire de recherche et chargé de cours à l ’ Université de Nantes , et actuellement boursier Lavoisier à la Maison française d’Oxford. Il est l ’ auteur de plusieurs articles sur Guillaume d ’ Ockham. Sa thèse porte sur la question de la connaissance des substances aux xiiie et xive siècles.

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.