Imprimer cette page
mercredi, 31 décembre 2003 13:00

Les idées divines dans la censure : le cas Olivi (1248-1298)

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Lorsque, en 1283, le franciscain Pierre de Jean Olivi est censuré, sa doctrine des idées divines est impliquée dans la crise. En soulignant la primauté de la volonté sur l'intellect, il bouleverse si bien la conception de la science divine que sa position le démarque de l'ensemble des autres théologiens : il reproche à la doctrine thomasienne de porter atteinte à la transcendance divine ; il critique imprudemment la thèse de Guillaume de la Mare en la taxant d'hérétique ; il bataille contre Richard Rufus de Cornouaille, se démarque de Bonaventure, et fi nit par exténuer la doctrine augustinienne des idées divines. Prise dans la censure, cette position ouvrira néanmoins la voie à Duns Scot et Guillaume d'Ockham.

  • Page de début: 411
  • Page de fin: 434
  • Catégorie: Article
Lu 1618 fois
PUTALLAZ François-Xavier

François-Xavier Putallaz enseigne la philosophie à l’Université de Fribourg et à Sion. Professeur invité aux Universités de Genève, Lausanne et à l’EPHE de Paris. Directeur de collection aux éditions du Cerf à Paris et à Academic Press Fribourg. Parmi ses ouvrages: Le sens de la réflexion chez Thomas d’Aquin, Paris, Vrin, 1991; La connaissance de soi au XIIIe siècle. De Matthieu d’Aquasparta à Thierry de Freiberg, Paris, Vrin, 1991; Insolente liberté. Controverses et condamnations au XIIIe siècle, Paris-Fribourg, 1995; Figures franciscaines. De Bonaventure à Duns Scot, Paris, Cerf, 1997; (avec Michel Salamolard): Le sens de l’homme, au coeur de la bioéthique, Saint-Augustin, Saint-Maurice, 2006; (avec Bernard Schumacher): L’humain et la personne, Paris, Cerf, 2008.

Articles récents de PUTALLAZ François-Xavier

Articles autour du même thème

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)