Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 1979 - Tome LXXIX > 1979 - Fascicule n°3 > Les articles > Pages de couverture du fascicule n° 3 de l'année 1979
dimanche, 31 décembre 2006 13:00

La médiation salvifique du Verbe et la forme nécessaire de son corps qui est l’Église

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Extrait:

    Parmi toutes les tentatives où s’engagent les théologiens qui cherchent à expliquer la capacité du Dieu de Jésus-Christ à sauver les hommes hors du périmètre de l’Église visible, celle qui imagine une médiation salvifique du Verbe dans l’instrument des religions prises comme telles devra se justifier devant une objection du christianisme essentiel : comment articuler l’action présumée du Verbe invisible aux formes religieuses variées et parfois contraires, dont l’instrumentalité salvifique est supposée, alors même que l’on n’y pourrait guère reconnaître l’unité d’information du Médiateur ? Bref, pour parler en métaphore, on se demandera si cette médiation du Verbe invisible dans les religions ne serait pas conçue comme la présence du bernard-l’ermite, lequel habite des coquilles façonnées par d’autres mollusques et paraît se satisfaire de ces domiciles aux contours variés, à la formation desquelles son dynamisme et sa forme propres n’auront nullement contribué. On voit mal en effet comment le Verbe connu dans l’Incarnation par sa puissance extrême d’information, et reconnu par après dans les préparations vétérotestamentaires du Salut au travail typique d’une préformation, pourrait séjourner, et d’un séjour qui ne fût pas occasionnel, en des religions nombreuses dont la ressemblance ne va pas de soi, et dont la dissemblance est parfois soigneusement théorisée entre elles (exemple : hindouisme / bouddhisme).

  • Page de début: 289
  • Page de fin: 314
  • Catégorie: Article
Lu 964 fois
VALLIN Philippe

Le Père Philippe Vallin, oratorien de saint Philippe Néri, né en 1956, est ancien élève de l’École Normale Supérieure et docteur en théologie. Il enseigne ta théologie dogmatique au séminaire régional de Nancy. ll travaille actuellement au prolongement christologique de ses travaux sur le prochain pour un second livre qui s'intitulerait : Le Christ comme prochain dans la théologie de la Rédemption chez saint Thomas d'Aquin.

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Console de débogage Joomla!

Session

Profil d'information

Occupation de la mémoire

Requêtes de base de données