Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2009 - Tome CIX > 2009 - Fascicule n°3 > Les articles > Y a-t-il des vérités éternelles ?
jeudi, 31 décembre 2009 13:00

Y a-t-il des vérités éternelles ?

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    La notion de vérité éternelle a été reçue en philosophie comme une évidence depuis qu’Aristote y a recouru pour caractériser toutes les vérités connaissables de science sûre. Il nous est pourtant devenu douteux que les vérités que nos sciences sont capables de produire puissent être ainsi caractérisées. Reste alors à envisager que de telles vérités soient réservées à la métaphysique, si l’on peut reconnaître en celle-ci une forme authentique de connaissance. On s’explique alors que Heidegger ait pu déclarer philosophiquement douteuse l’existence de telles vérités, parce qu’il pensait qu’il n’y a de vérité que pour l’homme, et que Thomas d’Aquin ait pensé que c’est en Dieu qu’elles se trouvent, mais en lui seul.

  • Extrait:

    La notion de vérité éternelle est traditionnelle en philosophie depuis qu’Aristote y a recouru pour caractériser ce qui peut d’après lui faire l’objet d’une connaissance scientifique, oeuvre de raison. Cette conception a inspiré tout le rationalisme classique : Spinoza par exemple enseigne que le propre de la raison est de tout connaître sub specie aeternitatis, et entreprend de construire un système métaphysique qui expose cette connaissance en s’inspirant de la méthode démonstrative des géomètres.

  • Page de début: 355
  • Page de fin: 384
  • Catégorie: Article
Lu 1478 fois
NODÉ-LANGLOIS Michel

Michel Nodé-Langlois, ancien élève de l’École Normale Supérieure (rue d’Ulm), agrégé de philosophie, est professeur honoraire de Première supérieure (khâgne classique) au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse, et chargé d’enseignement honoraire de l’Institut catholique de Toulouse, à la Faculté de philosophie.khâgne). Publications récentes : Le vocabulaire de saint Thomas d’Aquin (Ellipses, réédition 2009) ; Petite introduction à la question de l’être : l’invention aristotélicienne de la métaphysique (Téqui 2008) ; Faire Naître. De la conception à la naissance, l’art au service de la nature ? (Collectif, Artège, septembre 2009) ; Au service de la Sagesse (Tempora, novembre 2009) ; Personne, qui es-tu ? (Toulouse, Presses universitaires de l’IPC, 2014) ; Questions de philosophie (Paris, DDB/Artège, 2014) ; Thomas d’Aquin. Penser le politique (Textes traduits, Dalloz, 2015) ; Je crois en un seul Dieu, Méditations sur le Credo (Téqui, 2018) ; Thomas d’Aquin. Commentaires politiques (Artège-Lethielleux, 2019). Site internet : michelnodelanglois.e-monsite.com

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.