Revue doctrinale de théologie et philosophie
Connexion S'enregistrer

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
Maintenir la connexion active sur ce site
You are here:Accueil > La revue thomiste > Les publications périodiques > 2001 - Tome CI > 2001 - Fascicule "Surnaturel: controverse" > Les articles > La « grâce naturelle » du Christ chez saint Thomas
lundi, 31 décembre 2001 13:00

La « grâce naturelle » du Christ chez saint Thomas

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Informations supplémentaires

  • Résumé:

    Pour saint Thomas la grâce d’union du Christ, source de sa grâce habituelle, est « naturelle » en ce sens natif que sa nature humaine a été créée en étant assumée immédiatement dans la personne divine du Verbe. Mais cette capacité naturelle que l’homme a de Dieu, manifestée suprêmement dans l’Incarnation, n’est pas celle d’une puissance passive naturelle. Elle ne se découvre comme convenance au surnaturel que dans l’acte gratuit où Dieu s’en saisit comme d’une puissance obédientielle : dans le cas du Christ, de manière immédiate, par l’union personnelle ; dans le cas des hommes, par l’habitus infus de grâce, qui leur permet de coopérer à leur propre union par opération avec Dieu.

  • Page de début: 117
  • Page de fin: 130
  • Catégorie: Article
Lu 1276 fois
GARRIGUES Jean-Miguel

Le  fr. Jean-Miguel Garrigues est dominicain du couvent de Toulouse. Il  est l’auteur de nombreux ouvrages et articles. Il enseigne la théologie au Studium des dominicains à Toulouse et dans plusieurs centres de formation religieuse et sacerdotale. Dernière publication, la réédition revue et complétée de Dieu sans idée du mal (Paris, Ad Solem, 2016).

€5.11
(TTC - TVA à 2.1%)

Laissez un commentaire

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.