Revue doctrinale de théologie et philosophie
Log in Register

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

The articles (8)

Find here the articles of the booklet number 4 of the volume CXIV (published in 2014)

Additional Info

  • Abstract

    After having, in the first part of this paper, defined the respective roles of conscience and prudence as they can be found in the writings of Saint Thomas, this second part investigates the way in which the commentators understood them, and then gives principles for resolving the difficulties of terminology, thus situating the judgments of conscience and prudence in their proper places. In this way, one avoids confusing them, and each thus shines brightly within the edifice of authentic Thomistic moral theology.

  • Extract

    Dans la première partie de cette étude, nous avons exploré comment saint Thomas a intégré ces deux concepts de prudence et de conscience dans sa synthèse morale, mais n’a pas suffisamment distingué leurs différences et leurs rapports. Il s’agit maintenant de faire un parcours historique pour discerner la manière dont la conjonction entre prudence et conscience a été comprise par les philosophes et les théologiens, commentateurs de l’Aquinate.

  • Page number (beginning) 531
  • Page number (end) 568
  • Category Article
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Abstract

    This Christology report is in two parts : the first is a history of doctrines ; the second presents a few essays on reflexive Christology. It continues the four preceding reports.

  • Extract

    Ce bulletin fera la part belle aux études et monographies historiques. Celles-ci contribuent à vérifier et compléter notre connaissance de la tradition chrétienne, et parfois à corriger des idées reçues ou encore à déplacer notre attention là où nos habitudes mentales tendent à l’installer. Il est toujours utile de revenir en des lieux fréquentés par l’histoire des textes, mais que la paresse laisse en suspens dans la mémoire du trop connu. Le théologien se met ainsi à l’école de l’histoire au plus près des sources de son travail, non sans avoir préalablement opéré une vérification des méthodes et de ses moyens d’investigation. On ne prête pas toujours suffisamment attention au poids des inhibitions intellectuelles commandées par des systèmes dont les origines et les principes n’ont pas été validés et critiqués en amont. Rien de pire qu’une théologie qui dépend de facteurs exogènes à son travail. Il faut être au clair avec ses propres présupposés, certains d’entre eux pouvant se changer en a priori idéologique. Les inévitables conditionnements de la pensée ne doivent pas empêcher le théologien de chercher à se placer à la hauteur d’un regard de sagesse affranchi des a priori et des censures dictés par les consensus d’un moment.

  • Page number (beginning) 619
  • Page number (end) 652
  • Category Recension
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Abstract

    Master Eckhart (1260-1328) and Nicolas of Cusa (1401-1464), heirs of Christian Neo-Platonism, meditate on the unity of the Unum with which they identify the Triune God of Revelation. Now, God gave his name to Moses : I Am (Ex 3 :14). So, is God the One or is he Being ? This article seeks to evaluate the thought of the One in Eckhart and Neo-Platonism, the influence of Averroes on Eckhart and that of Eckhart on Cusa, as well as to confront their thought with that of Saint Thomas Aquinas.

  • Extract

    Deux grands pôles herméneutiques se partagent les études consacrées à Maître Eckhart en France : les lectures d’Alain de Libera d’un côté, et l’Équipe de Recherches sur les Mystiques rhénans de l’autre. En même temps a paru en 2006 un livre fort original d’Hervé Pasqua, se situant à mi-parcours des travaux de Libera et de l’équipe de Marie-Anne Vannier. Alors que celle-ci insiste sur la dimension mystique de l’œuvre du Maître dominicain, celui-là inscrit ses recherches dans un cadre essentiellement historique, cherchant à faire de Maître Eckhart un héritier d’Albert le Grand, tout en refusant de dissocier la mystique et la philosophie eckhartiennes. La démarche d’H.Pasqua s’éloigne assez nettement de celle de l’Équipe de Recherches sur les Mystiques rhénans en ceci qu’il n’accorde que peu de pertinence à une approche précisément mystique de la pensée de Maître Eckhart, mais il n’en rejoint pas pour autant le geste historique d’Alain de Libera qui, inscrivant Maître Eckhart dans la tradition d’Albert, ne libère pas tout ce que la pensée de la Déité peut avoir de novateur, voire de subversif au regard de la tradition scolastique.

  • Page number (beginning) 653
  • Page number (end) 696
  • Category Article
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Abstract

  • Extract

  • Page number (beginning) 529
  • Page number (end) 530
  • Category Bulletin

Additional Info

  • Abstract

    According to the teaching of the Church, we will rise in this same flesh in which we live and exist. According to Saint Thomas Aquinas, our body will rise according to its numerical identity, following the model of Christ. It will be physically and numerically identical in the state of glory. This thesis has given rise to diverse questions and answers in the face of which contemporary theology remains reserved or withdrawn. However, it is still sensitive to thinking of the body, the separated soul and judgment. Above all, far from avoiding the question of identity, it asks the question of principle : does it reside in materiality or in an immanent and incorruptible shape of the body, or is the soul the sufficient principle of our refound bodiliness ?

  • Extract

    Ce titre en forme de chiasme relie, en les distinguant, l’acte et l’effet de la résurrection qui est de nous doter d’une corporéité à l’image de celle du Christ pascal. Cet événement mystérieux, objet de l’espérance chrétienne, nous projette dans un insaisissable au-delà du temps. Confessé par le Credo, il figure dans le rituel des Funérailles comme antidote à la mort qui marque, selon les apparences, le retour irréversible de la vie au néant et la dissolution du corps dans la multiplicité de ses particules matérielles. Si les prières de ce rituel rappellent surtout la résurrection du Christ, elles appliquent plus parcimonieusement ce vocabulaire aux fidèles défunts, lui préférant le langage plus commun de la vie ou de la communion avec le Christ, comme si elles voulaient ménager les oreilles d’un public souvent étranger, voire rétif au langage chrétien, en recourant à des catégories langagières plus accessibles. Sans éluder le vocabulaire de la résurrection, il faut convenir que son sens demeure hermétique, sinon trompeur, aux oreilles des chrétiens du seuil et même de celles des fidèles qui récitent habituellement le Credo, sans se poser beaucoup de questions sur des formules admises par la force du rite et de l’habitude. Mais si l’intelligence déserte la vérité de foi professée, cette vérité en devenant opaque finira par se vider de son contenu.

  • Page number (beginning) 569
  • Page number (end) 618
  • Category Article
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Page number (beginning) 531
  • Page number (end) 568
  • Category Article
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Page number (beginning) 697
  • Page number (end) 704
  • Category Article