Revue doctrinale de théologie et philosophie
Log in Register

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me

The articles (8)

Find here the articles of the booklet number 1 of the volume CXV (published in 2015)

Additional Info

  • Abstract

    Throughout his life, Jacques Maritain never ceased to delve into the mystery of the Church. One of the questions he encountered was that of the Church's personality, conveyed for centuries by Tradition without ever having been defined or analysed. Among the philosophers and theologians of his day, he alone ventured to elaborate a veritable metaphysics of the collective entity, using St Thomas' analyses of being and its further developments by Cajetan. In this way he was led to acknowledge a “supernatural subsistance” of the person Church, which allowed him to distinguish her from those of whom she is composed, without separating them.

  • Extract

    Chacun sait que Jacques Maritain, pour philosophe qu’il fût, s’est de tout temps passionné pour le mystère de l’Église. Alors qu’il s’en remettait d’ordinaire, en matière théologique, à son ami Charles Journet, l’Église et son mystère sont un domaine où il n’a pas hésité à prendre l’initiative. En témoignent, aux deux extrémités de sa vie, la publication posthume, en 1918, du livre du P. Clérissac, Le Mystère de l’Église, qu’il assortit d’une préface et, plus de cinquante ans après, le dernier ouvrage publié de son vivant, en 1970 : De l’Église du Christ, la personne de l’Église et son personnel, où il reprend en les développant les vues déjà avancées dans son ouvrage précédent, en 1966 : Le Paysan de la Garonne. Il n’est pas excessif de dire que le mystère de l’Église a habité l’esprit de Maritain tout au long de sa vie. Ce sont d’ailleurs ses propres mots, puisqu’il se présente en exorde comme « un vieux philosophe chrétien dont depuis soixante ans le mystère de l’Église occupe la pensée ».

  • Page number (beginning) 83
  • Page number (end) 100
  • Category Article
€5.11
(Incl. 2.1% tax)
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Abstract

    Theological reflexion on the sacrifice of the Mass long preoccupied the crisscross reflexions of Jacques Maritain and Charles Journet, each one encouraging and alternatively answering the other, not without reciprocal questions, over a period of more than forty years of correspondence, but in which the influence of the philosopher of Meudon on the theologian becomes more and more manifest, leading the latter, not without some resistance, to his final position which as theologian turned cardinal, he would uphold. The Mass is the sacramental moment in which God, by an act of his omnipotence, makes present in time, after the cross and in the Church, the redeeming event of Good Friday. Following the study of its development, this article offers an analysis of the reception of Maritain’s formulation of the theology of the sacrifice of the Mass (1965-1968), and then proceeds towards a critical evaluation, with regard to its thomistic sources and the recent magisterium since Pius XII.

  • Extract

    Le point de départ des théories sur le sacrifice eucharistique réside dans l’affirmation de la foi catholique, répercutée par le Catéchisme de l’Église catholique (n° 1364, citant Lumen gentium, n° 3) : «Toutes les fois que le sacrifice de la Croix par lequel le Christ notre Pâque a été immolé [cf. 1 Co 5, 7] se célèbre sur l’autel, l’œuvre de notre rédemption s’opère.» À cette affirmation fait écho la vénérable prière sur les offrandes du Jeudi saint : «Seigneur accorde-nous la grâce de vraiment participer à cette eucharistie ; car chaque fois qu’est célébré ce sacrifice en mémorial (quoties hostiae commemoratur) c’est l’œuvre de notre Rédemption qui s’accomplit (opus nostrae redemptionis exercetur)» ; ou encore, selon une traduction plus exacte : «Accordez-nous Seigneur de participer dignement aux saints mystères ; car chaque fois que nous y célébrons le mémorial du sacrifice du Christ, c’est l’œuvre de notre rédemption qui s’accomplit.»

  • Page number (beginning) 101
  • Page number (end) 147
  • Category Article
  • Sous-titre Genèse, formalisation, réception et évaluation
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Abstract

  • Extract

  • Page number (beginning) 21
  • Page number (end) 43
  • Category Article
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Abstract

    Maritain is known first of all as a philosopher and he always considered himself only a “Christian philosopher”, but the history of the Church in the xxth century shows that, because of his faith always seeking intelligence, he made substantial contributions to theology in numerous fields : from the theology of politics to the theology of the mystery of Israel. This article presents them in the unity of their inspiration, which consists in Maritain’s concern in bringing together their objective specification with the personal exercise of the subject who lives them in his free and historical process.

  • Extract

    Comme les titres des conférences de ce colloque le montrent, les apports de Jacques Maritain à la théologie ont été multiples, car il s’est intéressé à de nombreux domaines de l’intelligence de la foi et y a apporté des contributions notables. Je voudrais m’attacher ici tout d’abord à dégager le fil conducteur des recherches de Maritain dans le domaine théologique. Ce philosophe chrétien a été avant tout un grand vivant et un très grand croyant. On est frappé avant tout par l’intensité de la vitalité, et même de la passion, avec laquelle Maritain s’est toujours engagé dans tout ce qui concernait la foi et la vie avec Dieu. À partir du moment où, converti avec sa femme Raïssa, ils ont donné leur vie à Dieu, ils ont été littéralement happés par la vie de la foi. C’est le dynamisme de la foi qui est le moteur de l’intérêt de Maritain pour de grandes questions théologiques. Cela nous rappelle, s’il en était besoin, que la théologie dépend totalement de la foi, qu’elle s’efforce de comprendre par l’intelligence. La foi de Maritain était très intense et, autant qu’on puisse le dire, c’était une foi formée, c’est-à-dire une foi finalisée et mue par cet amour surnaturel de Dieu qu’est la charité. À cause de cela, une telle foi ne se contente pas de ce que l’on peut énoncer sur Dieu et ses mystères de la manière la moins imparfaite, mais elle tend vers la réalité même du Dieu vivant.

  • Page number (beginning) 7
  • Page number (end) 19
  • Category Article
€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Additional Info

  • Abstract

  • Extract

  • Page number (beginning) 1
  • Page number (end) 4
  • Category Table of contents

Additional Info

  • Abstract

  • Extract

  • Page number (beginning) 149
  • Page number (end) 176
  • Category Article