Revue doctrinale de théologie et philosophie
Log in Register

Login to your account

Username *
Password *
Remember Me
You are here:Accueil > The thomistic periodical > The publications > 2012 - Volume CXII > Booklet number 3 > The articles > Urs von Balthasar lecteur de saint Thomas
Monday, 31 December 2012 13:00

Urs von Balthasar lecteur de saint Thomas

Written by
Rate this item
(0 votes)

Additional Info

  • Abstract:

    The Generation after generation, theological reflection has met with a reception both fruitful and critical, a phenomenon which may be observed in Urs von Balthasar’s treatment of St Thomas’s heritage on such a fundamental article of faith as that of salvation. The theology that Balthasar built on it could not ignore that of Anselm and Thomas, but the reservations which he expressed towards the latter call for verification. The matter in dispute lies in Christ’s obedience, which Thomas related to charity, and in the compatibility between the passion and the beatifying vision, whereas Balthasar supports the thesis of Christ’s obedient faith even to his kenosis, understood as a breach between the Father and the Son in the Spirit, and correlates substitution and inclusion between Christ and his members. Such a difference may be accounted for by that of the two heritages on which both theologians drew their reflections, since Thomas had opted for faithfulness to the heritage of the Fathers, while Balthasar’s innovating boldness fell under the influence of Adrienne von Speyr’s mystical intuitions.

  • Extract:

    Que la pensée de saint Thomas constitue un jalon incontournable dans la tradition théologique, une référence obligée pour la recherche contemporaine — amenée à se situer pour souligner son caractère novateur et éviter la répétition sans verser dans la rupture — trouve une illustration dans la démarche d’Urs von Balthasar. Le lien de continuité entre les courants théologiques ne sera fécond qu’au prix d’un travail d’actualisation d’une tradition qui suppose une certaine prise de distance critique. C’est précisément une vérification qui mérite d’être entreprise sur un terrain aussi central mais aussi diversement interprété que la sotériologie. Balthasar s’y est illustré avec sa Dramatique divine dont l’originalité se mesure par rapport à un acquis antérieur, dont un modèle particulièrement autorisé est celui que nous laisse en héritage saint Thomas.

  • Page number (beginning): 467
  • Page number (end): 512
  • Category: Article
Read 1781 times
RÉMY Gérard

Gérard Remy, prêtre du diocèse de Metz, est professeur émérite de l’Université de Metz, où il a enseigné la théologie dogmatique pendant trente ans. Ses activités de recherche se sont portées sur la christologie avec une thèse de doctorat d’État sur le Christ médiateur chez Augustin, thème qu’il a également exploré chez les Pères grecs et saint Thomas. Il s’est intéressé à des questions sotériologiques comme la déréliction et la substitution, ou encore le thème de la violence et de la rançon versée au démon. Il vient de publier L’Énigme du mal et l’espérance chrétienne (Paris, Mediaspaul, 2012).

€5.11
(Incl. 2.1% tax)

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.