Print this page
Wednesday, 31 December 2014 13:00

<em>Auriga et Genetrix</em> : le rôle de la prudence dans le jugement de la conscience (I)

Written by
Rate this item
(0 votes)
Auriga et Genetrix : le rôle de la prudence dans le jugement de la conscience (I)Article écrit en l'année 2014 par P. M. Noonan o.s.b. dans la Revue thomiste n° CXIV, pages 355-377.

Additional Info

  • Abstract:

    The concepts of conscience and prudence, both of which play pivotal roles within the realm of moral activity, are similar but not identical. The first part of this paper explores how saint Thomas integrated both concepts into his moral synthesis, but also how he failed to distinguish their differences and relations, and how this opened the door to diverse interpretations.

  • Extract:

    Question complexe que celle des rapports entre prudence et conscience, complexe à la fois en raison d’une certaine rivalité entre les deux notions — la première trouvant son origine dans la philosophie grecque (φρόνησις) et ne jouant qu’un rôle modeste dans les écrits chrétiens des premiers siècles, la seconde étant presque inconnue des Grecs, mais abondamment présente dès l’origine en milieu chrétien. Ajoutons à cela que les tentatives scolastiques de synthèse ne sont pas toujours achevées.

  • Page number (beginning): 355
  • Page number (end): 377
  • Category: Article
Read 2010 times
NOONAN Pius Mary

Le frère Pius Mary Noonan est moine à l'abbaye Saint-Joseph de Clairval à Flavigny-sur-Ozerain, où il enseigne la théologie morale et exerce la charge de préfet des études. Il dirige également, surtout dans les pays anglophones, des retraites basées sur les exercices spirituels de saint Ignace. Publication : L’option finale dans la mort : Réalité ou mythe ? (Téqui, 2016).

Latest from NOONAN Pius Mary

Related items

€5.11
(Incl. 2.1% tax)