Print this page
Wednesday, 31 December 2014 13:00

La justice générale selon saint Thomas : une politique de la félicité

Written by
Rate this item
(0 votes)
[Article écrit en 2014]Article écrit en l'année 2014 par M. Bastit dans la Revue thomiste n° CXIV, pages 129-142.

Additional Info

  • Abstract:

    This article explores how Saint Thomas coordinates ethics and politics thanks to the concept of general justice. By adding to particular virtues an orientation towards others, general justice gives to ethics a nobler dimension than that of individual perfection. In return, politics is loaded with a mission that concerns not only life, but good life in a given state and according to possible and realistic criteria. The broadening of ethics and the ennobling of politics answer to each other. Law is what makes possible this connection.

  • Extract:

    La justice générale chez saint Thomas est une notion directement héritée d’Aristote, qui lui-même la reçoit du Platon de la République. Aussi saint Thomas la fait sienne d’abord dans son commentaire sur l’Éthique à Nicomaque au début du livre V, puis il la reprend dans la Somme de théologie au moment de l’étude du droit et de la justice, c’est-à-dire au cours des questions 57 et 58 de la Secunda Pars. La Somme contre les Gentils est silencieuse sur ce point.

  • Page number (beginning): 129
  • Page number (end): 142
  • Category: Article
Read 3472 times
BASTIT Michel

Michel Bastit est professeur à l’Université de Bourgogne et poursuit ses travaux de recherche au sein du Laboratoire des Archives Poincaré (CNRS-Nancy). Il s’intéresse à la philosophie aristotélicienne et thomiste, aussi bien dans ses  textes fondateurs que dans ses prolongements contemporains en métaphysique et en philosophie de la nature. Il a publié plusieurs ouvrages, dont récemment Le Principe du monde, le Dieu du philosophe, Paris, PUIPC, 22018.

Latest from BASTIT Michel

Related items

€5.11
(Incl. 2.1% tax)